Pourquoi une thérapie ?

En quoi ça peut m’aider ?

Contrairement à ce qui est parfois imaginé, le travail du « psy » n’est pas de donner des conseils. Le but de la thérapie est en effet de permettre à une personne qui rencontre des problèmes de trouver ses propres solutions pour le résoudre. Car chacun de nous étant différent, avec ses idées, ses valeurs, ses expériences, ses émotions, il est rarement possible d’appliquer une solution toute-faite à un problème complexe.

 Vous avez probablement déjà réussi à vous sortir d’une situation compliquée ou dure à vivre en appliquant le conseil d’un ami ou une idée tirée d’un bon livre. Et parfois en effet, cela suffit. Mais à d’autres moments, nous sommes « bloqués » malgré les conseils de l’extérieur.

C’est dans ces cas particuliers qu’une psychothérapie peut aider. En nous permettant de prendre conscience de nos capacités personnelles à résoudre les difficultés de notre vie, elle nous redonne notre autonomie. Cela ne signifie pas que nous n’avons plus besoin des autres et qu’il nous suffit dorénavant d’aller vivre sur une île déserte ! Mais cela signifie que nous avons désormais confiance dans le fait que nous avons aussi des ressources internes pour nous sentir mieux.

Pour quels types de problèmes ?

Non, le psy ce n’est pas pour les « fous ».

L’image du psy est parfois celle d’un médecin qui mettrait en camisole des personnes qui auraient « perdu l’esprit ». Mais dans les faits, consulter en cabinet libéral n’a pas de rapport avec cette représentation. Le psy est là pour soutenir et accompagner les gens face à une situation qui les faits souffrir.

Les raisons de consulter sont tellement variées qu’il est impossible de les lister toutes. Simplement, lorsqu’on se sent mal dans une situation, quelle qu’elle soit, l’aide d’un spécialiste peut être utile. Il n’y a pas de « bonne » ni de « mauvaise » raison de consulter. Le simple fait de souffrir dans une situation donnée est une raison suffisante. Il n’y a donc pas de règles ni de hiérarchie à donner aux souffrances psychologiques.

Voici quelques exemples de ces situations :

  • un burn-out
  • un problème d’addiction
  • le vécu d’un événement traumatique
  • des difficultés de couple
  • une anxiété sociale et relationnelle
  • une ou des phobies
  • une angoisse généralisée
  • une angoisse liée à une situation spécifique
  • une dépression
  • des problèmes familiaux
  • des difficultés à entrer en relation avec les autres
  • un manque de confiance en soi

Quel « psy » aller voir ?

Il existe cinq types de psys que vous pouvez consulter en fonction de ce que vous recherchez :

  • le psychologue : qui a une formation universitaire en psychologie. Il existe différentes orientations en psychologie, les plus connues enseignées à l’Université en France étant la méthode psychanalytique et la méthode cognitive et comportementale. Désormais, l’outil EMDR est également bien connu.
  • le psychopraticien : qui a une formation plus ou moins longue selon la méthode dans laquelle il est formé. Une grande partie des cursus dure au moins 4 ans. Le psychopraticien a lui-même fait une psychothérapie. Il existe une centaine de méthodes dont l’Analyse Transactionnelle fait partie. Parmi les plus connues en France on trouve la Gestalt-therapy, la psychothérapie biodynamique, l’approche rogérienne centrée sur la personne, la Communication non-violente, certaines formation en systémie et en hypnose.
  • le psychiatre : qui a une formation en médecine. Il est donc médecin et est formé au diagnostic médical. Il peut donc prescrire des médicaments.
  • le psychanalyste : qui a une formation en psychanalyse, la psychanalyse étant la méthode créée par Freud dont une partie de la théorie est désormais bien connue du grand public.
  • le psychothérapeute : ce titre était porté par ceux qui sont actuellement les psychopraticiens. Un décret de 2012 a fait qu’il ne peut plus être attribué qu’aux médecins et aux psychologues qui ont suivi un nombre d’heure déterminé en psychopathologie pratique et théorique. Certains psychothérapeutes d’avant le décret ont pu garder le titre.

Combien de temps ça dure une thérapie ?

La durée de la thérapie dépend d’énormément de facteurs ! Du type de problème qui se pose, de combien il est ancré, du besoin ou non de comprendre l’origine de ce problème, de la relation entre le psy et la personne qui le consulte, de la durée des séances, de la fréquence des séances, de l’énergie qui est consacrée à la thérapie. Et il ne s’agit là que d’exemples.

Par conséquent, une thérapie peut durer de quelques séances à des années. Je vous l’accorde, ce n’est pas très précis. Toutefois, c’est une réponse honnête !